26 mai 2012

Paris terre d'Asile de Maxime Vivas

Paris__terre_d_a_4fa8dee14093bRésumé

Quelle est cette étrange peuplade qui occupe la capitale de France ? Des êtres criards, qui s’époumonent à tout propos, de préférence sur leurs voisins. Des créatures asociales, qui dînent devant un écran et conversent avec leur main. Des… Parisiens ? Notre héros ultramarin, fraîchement débarqué dans la ville lumière, va vite regretter son île paradisiaque. Avec cette expédition du faux sauvage au cœur du Paris contemporain, Maxime Vivas dépoussière les Candide, Huron et autres Persan de la littérature française.

Mon avis

J'ai été très heureuse que Pauline, des éditions du Léopard Démasqué pense à moi pour chroniquer leur dernier ouvrage. En général j'aime beaucoup les livres de cet éditeur, mais je n'avais lu que les livres de Gordon Zola. C'est donc avec curiosité que j'ai découvert l'écriture de Maxime Vivas, et je n'ai pas été déçue.

Avant de parler du contenu, parlons de la couverture, que je trouve très élégante, très parisienne. J'aime beaucoup la typographie. C'était donc un bon départ pour découvrir cet ouvrage. Un vrai coup de coeur pour la couverture donc. Elle est pourtant très simple, mais ce que j'adore c'est le "A" et le "I" qui forment la tour eiffel !

Quand à l'histoire ça m'a fait beaucoup rire. Ici on se moque (toujours gentiment) des parisiens. Maxime Vivas exploite avec brio tous les clichés: les taxis arnaqueurs, le métro bondé, les crottes de chiens sur les trottoirs, les gens pas sympathiques (c'est vraiment un cliché ça ? Mais je rigoleuuuuhhh !!!). J'ai trouvé la lecture très agréable et j'ai beaucoup souri. Par contre il y'a des clichés qui ne concernent , à mon avis , pas que les parisiens : les gens scotchés à leurs téléphones portables, la complexité de monter des meubles d'une certaine marque suédoise ....

La lecture est très fluide car on suit notre héros au quotidien , heure par heure, ce qui rythme vraiment le récit.

En plus le héros que l'on suit, débarque de son île où il ne connait vraiment rien de la métropole. Il découvre donc tout et c'est vraiment très drôle.

Encore une petite pépite d'humour pour passer un bon moment de légèreté et de rigolade !

Ma note : 4/5

Citation : "je remarque une fille nerveuse avec une boucle dans le nez: elle a dû drôlement bouger quand on a voulu lui percer l'oreille."

Découvrez la chronique de Mathilde: 39_z2

 

Posté par Thecoffeebook à 21:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Paris terre d'Asile de Maxime Vivas

    oh comme ça a l'air chouette... tu veux pas le faire voyager par hasard ??

    Posté par Anne Sophie, 27 mai 2012 à 10:10 | | Répondre
  • Il m'a l'air bien sympathique! Je note!

    Bizouxx

    Posté par Selena, 27 mai 2012 à 20:11 | | Répondre
  • Hihi trop drôle la citation. Rien que ça, ça donne envie. Et la couverture ... Miam ^^

    Posté par Mathilde, 04 juin 2012 à 20:58 | | Répondre
Nouveau commentaire