07 avril 2017

Tu n'auras pas peur de Michel Moatti

couv2073784

Résumé

Tout commence par la remontée d’un cadavre à demi-congelé, attaché à un fauteuil d’avion immergé dans un étang de Crystal Palace, au sud de Londres. Puis on découvre le corps d’une jeune femme défigurée dans un hôtel de Bournemouth. Son visage a été découpé au cutter et emporté. Sur les réseaux sociaux et les blogs, les indices et les rumeurs circulent, bien plus vite que les informations officielles délivrées par la police et les journaux. Un mortel jeu de piste s’organise, dirigé par un assassin sans scrupules qui reconstitue avec autant de rigueur que de férocité les scènes de crime les plus choquantes. Quelle énigme se cache derrière ces sinistres « natures mortes » ? Lynn Dunsday, une jeune web-reporter fragile, aux lisières du burn-out, et Trevor Sugden, un journaliste qui travaille « à l’ancienne », se lancent sur les traces du meurtrier, anticipant les avancées de Scotland Yard.

Mon avis

Voici un livre qui me faisait très envie , il avait tout bon : une couverture qui attire l'oeil et un résumé des plus alléchant.

C'est donc avec enthousiasme que je me suis lancée dans cette nouvelle histoire. Mais mon euphorie est vite retombée, ..... comme un soufflet .

En fait, je m'attendais à un thriller très orienté sur les nouvelles technologies, la diffusion des images, l'information à toute heure via les réseaux sociaux, ... Et le point de vue du journaliste qui change du flic habituel. Bref, quelque chose de palpitant.  Et bien figurez vous que je me suis ennuyée !

Oui, ennuyée ! Au début, je trouvais que de montrer à fond le travail des journalistes était très intéressant, surtour qu'ici on a deux journalistes aux méthodes très différentes : la web reporter qui peut publier ses articles à toute heure , et le journaliste à l'ancienne dans une bonne vieille version papier. Et il est vrai que c'était interessant de voir la manière d'enqueter d'un journaliste, comment il trouvait ses sources, de voir que parfois certaines informations ne doivent pas être diffusées pour préserver leurs sources , ... Mais, c'est beaucoup trop long au final ! On ne s'attache qu'à ces deux journalistes, leurs vies (une histoire d'amour pour l'une et des problèmes de santé pour l'autre), leur chasse à l'information.

Et l'enquête dans tout ça ? Bah finalement, l'enquête qui devrait être au coeur de l'histoire, n'est finalement qu'une trame de fond, un fil rouge qui rend le tout cohérent. Et effectivement, le titre du livre dit vrai : je n'ai pas eu peur ! Peur de quoi ? Si l'idée des scènes de crimes était intéressante, tout ça n'est pas assez exploité à mon goût !

Et la fin ? Beaucoup trop facile ! On a l'impression qu'on sort le nom du coupable d'un chapeau !

Non, vraiment, je suis assez déçue de ce livre , je dois avouer avoir lu certains passages en diagonale, notamment ceux relatifs à la vie des deux protagonistes.Un livre qui ne tient pas ses promesses .

Par contre, l'auteur fait quand même passer son message : les images, les nouvelles technologies, les réseaux sociaux, peuvent être des moteurs pour des fous qui veulent se faire connaitre, reconnaitre, faire le buzz et finalement, être au centre de toute l'attention.

Ma note : 2/5

 

Posté par Thecoffeebook à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Tu n'auras pas peur de Michel Moatti

Nouveau commentaire