31 décembre 2016

10 jours dans un asile de Neliie Bly

couv30505012

Résumé

Engagée en 1887 au journal New York World du célèbre Joseph Pulitzer, Nellie Bly se voit confier une mission pour le moins singulière : se faire passer pour folle et intégrer un asile, le Blackwell's Island Hopital à New York. Intrépide, courageuse et soucieuse de dénoncer les conditions de vie des laissées-pour-compte, elle accepte le défi et endosse le rôle. Elles reste dix jours dans l'établissement et en tire un brûlot. D'abord publié en feuilleton, ce reportage undercover met en lumière les conditions épouvantables d'internement des patientes ainsi que les méthodes criminelles du personnel. L’œuvre de Nellie Bly, jusqu'alors inédite en France, marque la journalisme dit "infiltré" et préfigure les luttes pour l'émancipation des femmes.

 

Mon avis

Voici un petit livre fort intéressant sur les asiles d'alienés vers la fin du 19ème siècle. C'est sur la page Facebook des éditions POINTS que j'ai découvert ce livre et je me suis débrouillée pour me le faire offrir à Noel.

J'avais un peu peur du style d'écriture, puisque ce témoignage date de la fin du 19ème siècle mais j'ai été agréablement surprise par le style simple et direct.

J'ai beaucoup aimé l'auteure Nellie Bly, une vraie journaliste à mon sens , qui s'infilltre dans certains milieux (ici un asile) afin de voir les conditions de vie, de soins, des patientes. Et quelle satisfaction pour elle d'arriver à faire bouger les choses , en effet à l'issu de son infiltration dans cet asile, la ville de New York a attribué 1 million de dollars supplémentaires aux instituTs psychiatriques.

Elle dévoile en effet les mauvais traitements infligés par les infirmières, les humiliations, la nourriture infecte, les médecins incompétents, la facilité de se faire interner même si on est sain d'esprit et la difficulté (l'impossibilité ?) de sortir de ces établissements.

Un reportage très intéressant. A la fin du livre, il y'a deux reportages où Nellie s'infiltre dans un bureau de placement (l'équivalent d'agence intérim pour domestiques) et dans des usines d'ouvrières. Là encore j'ai apprécié son style direct et sa volonté de comprendre et de changer le quotidien des femmes en particulier.

Cette femme est, pour moi, ce que doit être un bon journaliste.

Je pense que je me laisserai tenter par d'autres de ces reportages "Le tour du monde en 72 jours" et "6 mois au Mexique".

Ma note : 5/5 Très bien.

 

Posté par GraziellaG à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 10 jours dans un asile de Neliie Bly

Nouveau commentaire