16 janvier 2013

Survivant d'Auschwitz : J'ai eu 13 ans en camp de concentration de Thomas Geve

couv64991105Résumé

Thomas Geve, jeune Juif berlinois, est déporté avec sa mère à Auschwitz durant l'été 1943.
Il a tout juste 13 ans.

De grande taille, Thomas échappe à la fatalité qui attend les enfants à leur arrivée au camp et est envoyé dans les terribles kommandos de travail d'Auschwitz I et III, avant d'être transféré pieds nus dans la neige, jusqu'au camp de Buchenwald. En avril 1945, à la libération du camp, Thomas est un miraculé. Doué d'une exceptionnelle intelligence, il dispose d'un rare sens de l'observation, rien de ce qu'il côtoie ne lui échappe.

Il nous livre ici le regard d'un enfant sur un monde caché : les tziganes, les polonais, les anormaux et les expériences chirurgicales telles les castrations. Et puis le quotidien et le travail pour échapper à la mort... 22 mois de terreur dont il ressortira avec une maturité et un désir de vivre irrépressible.

Thomas Geve (un pseudonyme) vit aujourd'hui à Haïfa, en Israël. Il a également publié un recueil de dessins effectués sur le vif à sa sortie des camps : Il n'y a pas d'enfants ici - Dessins d'un enfant survivant des camps de concentration, paru chez Jean-Claude Gawsewitch Editeur en 2009.

Mon avis

Ca faisait un petit moment que ce livre était dans ma PAL et à chaque fois je repoussais. Il faut dire qu'il faut se mettre en condition avant de lire ce genre de livre. On a beau avoir étudié ça en Histoire, à chaque fois, les témoignanes ravivent l'horreur. Mais malgré tout, ça fait partie du devoir de Mémoire, ne pas oublier pour que ça ne recommence jamais.

Thomas Geve nous raconte son enfance , il n'avait que 3 ans quand la guerre a éclaté, 13 lorqu'il est entré à Auschwitz. Alors, ce livre n'a rien de bien original on va dire. Thomas nous raconte ce qu'il a vécu , tout comme l'a fait Anne Franck. Mais ce livre m'a appris des choses je doit dire. Par exemple, j'ignorais qu'il y'avait des blocs pour les prostituées et ces femmes servaient de "récompense" aux détenus modèles, ou encore j'ignorais qu'il y'avait des écoles dans les Camps de Concentration. C'est ainsi que Thomas Geve a pu intégrer l'école des maçons, tout en vivant comme les autres au camp et dans les mêmes conditions. Mais ça lui permettait de "sortir" du camp pour aller sur des chantiers.

C'est un récit dur et poignant, mais malgré tout un peu répétitif, tout comme le train de vie des détenus. C'est tous les jours la même chose: un sommeil agité entassé à 5 (ou 10 selon les camps) sur des châlits, l'eau croupie, la faim, le travail difficile, les mauvais traitements, les humiliations, ...

On voit également les différences de traitement entre les camps, car Thomas va en faire plusieurs (4). Auschwitz servait de vitrine pour la Croix Rouge et les détenus étaient donc mieux traités. Ces différences de traitement influencent également les comportements des détenus: à Auschwitz les détenus étaient plus solidaires, même amis, alors que dans les autres camps c'était chacun pour soi et il fallait cacher sa nourriture ou ses chaussures pour ne pas se faire voler la nuit.

Ce livre nous permet également de voir le sort des jeunes dans les camps, une jeunesse qui avait, plus que les autres, soif de liberté.

Bref un récit à lire. "Plus jamais ça". 

Ma note: 3/5 (un peu trop long à mon goût)

Posté par GraziellaG à 19:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Survivant d'Auschwitz : J'ai eu 13 ans en camp de concentration de Thomas Geve

  • un billet qui donne envie d'en découvrir davantage sur ce livre

    Posté par Anne Sophie, 16 janvier 2013 à 20:27 | | Répondre
  • Une vraie histoire de vie d'un garçon qui a pu survivre en enfer. Même après sa sortie du camps, il a montré à ses géoliers que c'est lui est un "être humain", une personnalité. Le livre est bien écrit et pas du tout long. Prêt à relire encore et encore.

    Posté par Tati, 25 décembre 2015 à 00:00 | | Répondre
Nouveau commentaire