06 septembre 2012

Désolation, le dernier vampire de Jean Vigne

couv9715831Résumé

Question choix malvenus, j’en connais un rayon. Je pourrais vous parler de ce caillou tombé sur terre en juin 2067, et qui éradiqua une bonne partie de l’humanité. Plutôt une bonne chose… Je pourrais vous raconter mon aventure avec Laurence, une vampire rousse dont la beauté n’égale que la cruauté. Pas mal… Et pourquoi pas de Solange Lemère, biochimiste et initiatrice d’une hérésie : l’immortalité pour l’Homme… Là, ça se gâte… Et que dire de l’extinction de mes sœurs et frères vampires, empoisonnés par l’invention de Solange… De quoi me mettre les nerfs.De quoi me mettre en chasse. De quoi me retrouver dans une belle merde. Question choix malvenus, j’en connais un rayon… et ce n’est qu’un début.

Mon avis

Je ne suis pas adepte du genre "catastrophe" et j'aime la bit-lit à petite dose, mais là, j'avais envie de tenter. C'est sûrement la couverture qui m'a interpellée parce que je la trouve vraiment magnifique. Malgré celà, cette lecture ne m'a pas convaincue.

Ca avait pourtant très bien commencé; en effet j'ai vraiment adoré le premier quart du livre avec cette histoire d'astéroide, de fin du monde, ... C'était très bien pensé.

Maintenant, une fois la catastophe passée, les humains se terrent dans les sous-sols et Solange Lemere invente le bioplasma qui permet de vivre plus longtemps et de stopper le vieillissement. Magnifique sauf que cette merveille est un poison pour les vampires, notamment Jean Verger, un vampire dont nous suivons l'histoire.

J'ai trouvé que l'histoire était beaucoup trop plate, il ne se passe pas grand chose mis à part les conflits entre Virgine et sa mère, entre Jean et Solange, et un peu de piment avec un mystérieux personnage qui veut attaquer Solange.

Mouais, bof, j'ai trouvé que ça manquait nettement de rythme, d'action . Beaucoup trop de narration aussi à mon goût. J'avoue m'être ennuyée pendant ma lecture. A la limite, l'histoire de vampire m'a dérangée, j'aurai préféré rester sur un thème de fin du monde.

Les personnages n'ont plus ne m'ont pas convaincue, Solange l'intello sage et fragile, Virgine sa fille rebelle et virulente, Jean le vampire qui se comporte plutôt comme un humain, ... Je ne sais pas, il manquait quelque chose, ce petit plus qui rend un récit vivant.

Bref, malgré une écriture fluide je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire et je ne pense pas lire la suite.

Ma note: 2/5

Je remercie Le club de Lecture et les éditions du petit Caveau de m'avoir fait découvrir ce nouveau genre.

Posté par GraziellaG à 21:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Désolation, le dernier vampire de Jean Vigne

  • Oh zut, j'attendais beaucoup de ce roman!

    Posté par Mélusine, 06 septembre 2012 à 21:08 | | Répondre
Nouveau commentaire