23 août 2011

Dôme de Stephen King

stephen_king_dome

Résumé

 Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira.
L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient. Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation,
lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…

Mon avis

Pour donner le ton tout de suite: j'ai adoré ce livre ! C'est du grand du bon, du très bon Stephen King !!! Nous nous retrouvons isolés dans Chester's Mills et SK va nous faire vivre l'enfer avec eux. On voit l'évolution dans une communauté totalement isolée du reste du monde et, en moins d'une semaine, c'est le chaos . La ville est rongée par Rennie, un politicien véreux avide de pouvoir et de contrôle qui n'hésitera pas à franchir toutes les limites de la moralité. L'écriture de SK est crue, malsaine dans certains passages, qui angoisse le lecteur (c'est l'effet que ça m'a fait en tout cas). J'ai détesté la flicaille de Chester's Mills, ces hommes qui, en ayant un peu de pouvoir, s'en servent à de mauvaises fins envers les autres: viols, vols, violence, complots, .... Tous ces vices ont toujours été en eux, le Dôme n'a fait que les démultiplier, les libérer car après tout, que risquaient-ils ?

Tout le long de la lecture on émet des hypothèses sur ce fameux Dôme qui parait indestructible : d'où vient-il ? Pourquoi est-il là ? Et malgré toutes les hypothèses que j'ai pu émettre, j'étais très loin du compte.

Stephen King est également brillant dans la mise en place de ce Dôme: il nous transporte au même moment, à différents endroits de la ville pour que le lecteur puisse se rendre compte de l'étendue de cette prison invisible. Je pense nottament au passage de la marmotte qui m'a pétrifiée (je n'en dis pas plus, après tout, vous le lirez).


ATTENTION SPOILER

J'ai beaucoup aimé le dénouement de l'histoire, car moi même étant petite fille quand je jouais avec mes poupées je me disais: "Et si je n'étais moi aussi que le jouet de quelqu'un d'autre ? Une force invisible qui m'observe et me manipule comme une simple poupée". C'est tout à fait ce qu'est le Dôme: une maison de poupée, une fourmiière... Merci à Stephen King d'avoir donné naissance à mon fantasme d'enfant.


Je concluerai par un petit coup de gueule en ce qui concerne la maison d'édition qui a jugé plus utile de sortir le livre en 2 tomes alors que l'édition originale n'en comportait qu'un. C'est juste une histoire de gros sous et je trouve ça inadmissible, car tout le monde ne pourra peut-être pas se permettre, financièrement, de débourser 44 € pour une seule et même histoire.

Ma note: 5/5  e010

Merci à mon chéri pour ce très beau cadeau d'anniversaire !

77150294_p

Posté par GraziellaG à 21:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Dôme de Stephen King

  • J'ai le tome un dans ma PAL et j'ai hâte de m'y plonger en espérant retrouver du bon Stephen King.

    Par contre je reviens sur le découpage, moi aussi je trouve ça inadmissible de découper une ouvre en deux, mais j'ai entendu que si le livre dépassait les 1000 pages, pour une question de solidité c'est mieux de faire un découpage. Je sais pas si c'est vrai, mais si c'est le cas, pour une fois, je préfère avoir deux livres solides plutôt qu'une seul livre aux pages qui se déchirent.

    Posté par BlackWolf, 04 septembre 2011 à 18:21 | | Répondre
  • comme tu dis ...

    Comme tu dis, c'est inadmissible.
    Concernant le découpage, les autres pays ont su le faire en un seul tome donc en France, je pense qu'on en était capable également.

    Posté par Grazou, 06 novembre 2011 à 18:26 | | Répondre
  • Visiblement, enfant, nous étions aussi "barge" l'une que l'autre ! Je me posais exactement les mêmes questions
    J'ai également bien aimé ce second tome même si j'ai laissé filé trop de temps entre les deux pour suivre facilement cette histoire...

    Posté par Luna, 01 août 2014 à 08:14 | | Répondre
Nouveau commentaire